titre

 

Vous avez acquis ou vous souhaitez faire l’acquisition d’un tableau original et vous vous posez des questions pratiques? J’espère que ce petit guide apportera quelques réponses à vos questions.

 

Certificat d’authenticité

Avec chaque tableau original, un certificat unique (numéroté avec hologramme) est remis séparément.
Le certificat est à conserver précieusement car il prouve que le tableau est un original unique et qu’il a été peint par Corinne Mauron qui l’a signé. C’est elle qui délivre le certificat d’authenticité lors de la première vente du tableau.

Le certificat est à mettre dans un lieu sûr, mais en aucun cas au dos du tableau, ni exposé de façon visible à proximité du tableau.

En cas de revente du tableau, le certificat d’authenticité doit également être remis au nouvel acquéreur.


Nettoyage, entretien

Le tableau doit toujours être nettoyé à sec. L’idéal est d’utiliser un pinceau sec, doux et à poils souples pour effleurer la toile sans la griffer.
L’eau ou les produits d’entretien, souvent à base d’alcool, sont à bannir.


Température, hygrométrie

Le tableau ne doit pas se situer à proximité d’une source de chaleur (par ex. au-dessus d’un radiateur), ni près d’un feu.
Il ne doit pas non plus être soumis à l’humidité, aux moisissures, à l’eau ou aux éclaboussures de toutes natures.
Un tableau sur toile avec châssis bois n’a pas sa place à l’extérieur ni dans un lieu où il subirait de forts écarts de température.

Lorsqu’il n’est pas suspendu, le tableau est idéalement entreposé protégé et emballé.


Toile

La toile du tableau est un matériau tendu qui doit rester libre de toutes sollicitations.
Rien ne doit prendre appui sur la toile pour ne pas la déformer, la transpercer ou la déchirer.


Exposition aux ultra-violets

La peinture acrylique a une bonne résistance aux UV.
Cependant pour une conservation idéale, le tableau ne doit pas être placé en plein soleil.


Accrochage

Un système d’accrochage est prévu au dos du tableau original, permettant une suspension aisée qui répartit la charge sur les côtés du châssis.
Il est déconseillé de prévoir une suspension au milieu de la traverse supérieure du châssis (par un clou par exemple) qui risquerait, à la longue, de déformer le cadre.


 

Si vous vous posez d’autres questions au sujet de votre tableau, je me ferai un plaisir de vous répondre. N’hésitez pas à me contacter!